11 NOVEMBRE ROUMAIN

Il y a différentes façons de se souvenir du sacrifice qui fut imposé aux jeunes gens qui furent exterminés par la vermine capitaliste pendant la première guerre mondiale. Il y a différentes façons de leur rendre hommage .

Les traditionnelles manifestations commémoratives organisées dans chaque municipalité ravivent le souvenir. Il y a aussi la commémoration par des organisations qui se souviennent de ceux qui ne voulaient plus mourir sous la baïonnette de leurs frères allemands, et qui étaient fusillés par leurs généraux ... La "LIBRE PENSEE" se souvient chaque année de ces héros assassinés parce que leur projet de vie était pacifique.

Il y a les flâneurs du 11 novembre qui marchent dans les sous bois, dans les plaines, et qui pensent encore à ces jeunes gens. C'est pour eux, aussi, qu'ils respirent. L'air qui gonfle leurs poumons donne un peu de souffle à leur souvenir .

Cap dec 1Le flâneur du 11 novembre qui avait choisi de respirer à CAP DECOUVERTE eut la surprise de découvrir la mise en place d'un chantier. ... Etonné, le voici qui s'approche des ouvriers pour s'informer ... Dialogue impossible, non pas par l'absence de volonté mais par la langue.

Notre flâneur n'a pas eu le loisir ni l'opportunité d'apprendre le roumain....

C'est le chantier qui implante la ferme photovoltaïque de CAP DECOUVERTE. La société de TRAVAUX PUBLICS qui a été choisie a le sens de la responsabilité, à défaut d'avoir celui de l'hommage. Elle a aussi le sens de l'économie ... ou des profits pour les actionnaires. Un salaire de travailleur roumain auquel s'applique le bonus d'un jour férié est bien moins élevé que celui d'un travailleur français au chomage. 

Les responsabilités politiques sont évidemment diluées : c'est la société qui a remporté l'appel d'offres qui a confié les travaux à la société  de travaux publics .....

Bla bla bla bla ...

Tout en haut de la pyramide, celui qui financera l'opération, n'a sans doute pas pensé à inscrire dans le cahier des charges de l'opération que tout salarié embauché pour participer aux travaux serait payé d'un salaire identique à tout travailleur français.... auquel s'ajoutera les primes de panier et d'éloignement...

Rien n'interdit l'embauche d'un travailleur européen  sur un territoire européen donné. Rien n'interdit non plus aux donneurs d'ordre de le payer comme le travailleur de ce territoire. L'éxécutif politique chargé de verser les fonds peut donc imposer cela aux sociétés qui répondront à l'appel d'offre ...

La Région, le département sont gérés par les "socialistes" ... Tous les écrans juridiques installés poursuivent deux buts : les masquer aux yeux du peuple dont ils sollicitent les suffrages avec une avide régularité et multiplier les profits intermédiaires qui alourdissent d'autant la facture publique.

Les actionnaires de ces sociétés de travaux publics sont parmi les descendant-e-s de ceux qui s'enrichissaient de l'acier qui massacrait les ancêtres de ceux qui chôment aujourd'hui. Leur mépris de l'humanité s'amuse de ces concurrences sordides entre travailleurs.

Dans le pays de JAURES, "ce héros mort en avant des armées", les "socialistes" marchent devant les fanfares dans les défilés commémoratifs, pendant que les sociétés-écrans qu'ils ont mises en place font bouillir la marmite .

Annie NOAILLES

 

Date de dernière mise à jour : 12/11/2015