QUESTION 02 - CM CARMAUX-17/12/2015

QUESTION du COnseiller Laurent LEOPARDI ( Pour une Alternative Sociale et Ecologique)

au conseil Municipal de CARMAUX, le 17/12/2015

À partir de Janvier 2016, la cuisine centrale ne fournira plus les repas au collège Victor Hugo. Une baisse de 200 repas/jours est prévue soit entre 20 et 25% de l’activité journalière de ce service. Les retombées financières seront importantes pour les finances municipales et entraîneront une restructuration pour le personnel municipal.

    Le Conseil Départemental a lancé un appel d’offres le 15/10 qui a été clôturé le 15/11.

    Cet appel d’offres se déclinait en 8 objectifs (circuit court, approvisionnement local, développement durable, respect des normes, prix, ...)

    Aux dernières informations officielles datant de ce matin, il n’y a pas eu encore de notification, donc la marché n’est pas attribué ! Peur d’un recours d’un candidat évincé, donc impossible de communiquer le nombre de participants à cet appel d’offres.

    Pourtant hier matin, une réunion a eu lieu au collège Victor Hugo avec tout le personnel et on lui a annoncé que c’était la cuisine centrale de Pampelonne (SIVOM) qui avait eu le marché.

 La mairie de Carmaux a-t-elle répondu à l’appel d’offres ?

    Si OUI, pourquoi son offre n’a-t-elle pas été retenue, connaissant les différentes récompenses reçues par la cuisine centrale locale ?

    Si NON pourquoi ?

    Dans ce cas-là quel est l’objectif visé ?

    Je rappelle que ma dénonciation depuis de nombreuses années (18 ans) de cette convention désavantageuse ne portait que sur l’absence de retours financiers de la part de l’ex-Conseil Général.

    Cet arrêt de fourniture de repas devrait minorer nos dépenses de 130 à 150 000 €, nous devrions nous saisir de cette opportunité pour revoir les tarifs primaires, maternelles à la baisse et en créant des tranches supplémentaires.

Date de dernière mise à jour : 26/12/2015