INTERCOMMUNALITE : COMMUNIQUE DU PCF

Communauté de Communes : et si tous les citoyens et citoyennes avaient été consultés ?

« La Commission Départementale de Coopération intercommunale a redéfini le champ des compétences des intercommunalités et incite à revoir leur dimensionnement pour « accompagner les nouvelles régions ».

Pas de débat public, pas de consultation des habitants des territoires concernés, alors Démocratie ou démocratie locale ?

Une communauté de communes, ce n’est pas que des élus ; ce sont aussi des citoyens. On a parlé d’un « projet partagé », que « les citoyens devaient être au cœur » rien de tout cela à été débattu.

Les citoyens nous parlent de logement, d’accès aux soins, d’emploi, des problèmes avec les collectes d’ordures ménagères, des problèmes liés à l’assainissement. Ils disent leur volonté d’avoir un réseau de transport qui réponde à leurs besoins de déplacement, et bien entendu des tarifs. Ils nous font part d’un besoin de proximité.... qui est en train d’être cassé en éloignant toujours plus les citoyens des lieux de décisions.

Mettons vraiment les citoyens au cœur des discussions et des décisions en les consultant.

Si, comme nous l’entendons régulièrement, cette concentration des compétences et des marchés entre les mains d’une super-structure intercommunale est l’avenir, pourquoi ne pas en convaincre les citoyens et les citoyennes et leur permettre de s’exprimer par un vote sur cette question dans chacune des communes de nos intercommunalités ?

 

Alain Rousseau, pour la section du carmausin/ségala du PCF/Front de gauche »

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/03/2016