LA DEMOCRATIE : UNE IMMORTELLE IDEE NEUVE

Le sujet du débat «  La démocratie du futur » avait attiré nombre de citoyen-ne-s. La parole y fut libre et ordonnée, comme toujours en ce lieu, pour dire ce qu'était la démocratie et, au constat de ses manques et abandons, dire ce qu'elle devrait être .

160112 cafe citoyen 02Après la brillante introduction préparée par l'un des membres du café, rappelant l'histoire de cette pensée politique, les débatteurs ont noté un réel détournement de la démocratie dans la zone européenne. S'appuyant sur des faits concrets : l'adoption du Traité Constitutionnel européen contre l'avis du peuple, les négociations secrètes menées par quelques personnes sur le traité transatlantique du commerce, les tergiversations sur la santé à travers la remise en cause de la vaccination, les débatteurs ont constaté l'emprise de la finance sur la démocratie.

Même si le pouvoir du peuple est mis à mal actuellement, la démocratie reste « le meilleur lien créé entre les individus pour vivre librement en société ». Personne ne remettant en cause « la démocratie », le débat évolue alors vers son détournement. Se pose alors la question cruciale de qui dirige la démocratie ?

 

L'organisation politique choisie par les Français pour vivre en démocratie est la République. La nôtre garantit constitutionnellement la LIBERTE, l'EGALITE, la FRATERNITE et la LAICITE. Les participant-e-s conviennent que l'égalité des droits de chacun sert de socle à la liberté. Liberté d'être, de dire, de faire, de s'organiser dans le cadre des lois de l'intérêt général. Liberté aussi de penser en dépit des tentatives, souvent fructueuses, de formatage des idées et des comportements organisé par les « forces de l'argent ». 160112 cafe citoyen 01

La liberté permet l'épanouissement de chaque individu (être indivisible) et ne peut être ramenée à la seule envie de consommation suscitée par « un capitalisme insufflant un instinct de mort ». Elle ne peut être complice, par confort ou paresse, des tentatives de détournement provenant essentiellement de pratiquant-e-s religieux-ses. « La LAICITE, fondamentalement républicaine, est à protéger sans faiblesse, sans compromission ».

 

Une nouvelle organisation de la République est manifestement souhaitée par les citoyen-ne-s participant à cette rencontre. La politique ne peut se résumer au "commentaire des actions" . La première amélioration, la plus aisément atteignable est celle portée par l'individu lui-même. « Améliorer, c'est se parler, se rencontrer, inventer des actions parce que chacun a du pouvoir pour faire des choses favorables à l'ensemble. »

 

Pendant la rencontre, plusieurs participant-es ont déploré que les mots, signifiants chargés du sens de ce qu'ils décrivent, soient sans cesse bafoués. La compréhension des événements, des processus en est pervertie. Cette perversion, ce détournement de sens est utilisé par des politicien-ne-s qui sont élu-e-s sur des promesses et non sur des engagements. La démocratie se trouverait améliorée si  « les représentant-e-s du peuple, élu-e-s et non délégué-e-s, devaient constitutionnellement rendre des comptes à leurs électeur-trice-s (le peuple) ; la révocation pouvant être aussi permise en cas de mensonge avéré ».

160112 cafe citoyen 03Lors des dernières élections régionales , la liste NOUVEAU MONDE EN COMMUN a travaillé sur l'amélioration possible et immédiate de la démocratie. Les élu-e-s de cette liste se sont engagés à respecter la charte éthique consultable en cliquant sur l'image ci-contre.

 

 

 

La prochaine réunion du café citoyen carmausin aura lieu le mardi 9 février, à 20H00, à la maison de la citoyenneté . Le thème choisi par les participant-es : « Comment expérimenter un micro-modèle démocratique respectueux du vivant »

 

Jean-Claude Zablet

 

 

Date de dernière mise à jour : 31/01/2016