L'ACTION CITOYENNE INVITEE DANS LA FOIRE COMMERCIALE.

L'air vif de la journée avait donné un vent à remettre debout les  revendications citoyennes  dans la FOIRE DE PRINTEMPS DE PAMPELONNE. La première bonne nouvelle c'est que le commerce ici, échappe par la proximité des associations et de certaines activités gratuites, à la prédation du bénéfice coûte que coûte. Chacun comprend désormais que dans une société ultralibérale, le bénéfice de quelques uns coûte très cher à l'intérêt général. 

 

DessinLes artisans, les producteurs maraîchers côtoyaient les commerces habituels et sympathiques des foires.

Des enfants distribuaient gratuitement des dessins qu'ils avaient fabriqués les jours précédents dans le seul but du don. 

Les résistants au compteur dangereux LINKY , qu'ErDF veut installer en douce en s'appuyant sur la passivité complice de certains élus, ont été accueillis par un commerce à l'esprit ouvert et l'association ABRAKADABRA. Dans l'esprit des foires, un jeu fut même proposé sous la forme d'un questionnaire démontrant la dangerosité du LINKY au fur et à mesure des réponses. Le succès escompté fut au rendez vous donnant raison aux habitant-e-s de la commune qui demandent au conseil municipal d'organiser avec eux une réunion publique sur ce désormais tristement célèbre compteur.

La lettre est à lire en cliquant ici :Conseil courrier ci 161026Conseil courrier ci 161026

L'esprit implusé par "Ze Collectif" sous la houlette du président MASSOL ( on peut lire son discours en cliquant ici :Discours pre sidentiel foire 2016Discours présidentiel foire 2016 ) ouvre une nouvelle voie aux foires commerciales : la participation des habitant-es, individuellement, regroupés ou associatifs, associés à ceux qui attendent de leur travail une juste rémunération remet le commerce dans la cité, au milieu des humains.

La démonstration que la gratuité et le travail sont complémentaires. Que la fraternité humanise l'égalité et que c'est à cette condition que s'exerce la liberté, comme celle d'entreprendre par exemple.

Nous voci bien loin des schémas abrutissants assénés à longueur de journée par tous les perroquets de l'establishment financier : les dividendes exigés par leur marché implique que rien ne puisse être gratuit. La foire commerciale de Pampelonne démontre qu'une autre voie, à améliorer, existe.

 

Jean-Claude Zablet

 

Date de dernière mise à jour : 29/04/2016