LETTRES DE REFUS DE LINKY

ERDF, surpris de la montée en puissance rapide du refus de remplacement de l'actuel  compteur d'électricité par le compteur LINKY, se hâte de les implanter dans le département, en ciblant des villes et des quartiers. Sans doute ERDF pense-t-elle qu'un maire, mis devant le fait d'équipement d'un quartier de sa ville aurait du mal à refuser leur implantation pour le reste.

"Pourquoi priver tous les habitant-e-s d'ondes cancérogènes", se demandent les adorateurs des ondes malfaisantes ?

Pour ne pas être livré-e à la secte de l'argent et donner une chance à votre santé de résister à l'électrosensibilité et aux cancers des ondes,  mieux vaut prendre les devants en envoyant une lettre recommandée à ERDF. Pour vous aider, CARMAUX INFO vous propose la lettre rédigée par l'association ROBIN des TOITS .

 

Votre IDENTITE et ADRESSE

ERDF direction générale de Midi-Pyrénées Sud

2 rue Roger Camboulives

31100 TOULOUSE

Lettre recommandée avec Accusé de Réception
Objet : changement de compteur

Monsieur le Président,
Vous m’avez récemment adressé, ou vous m'adresserez prochainement, un courrier m’informant que l’un de vos agents viendrait à mon domicile pour procéder au changement du compteur d’électricité, l’actuel compteur devant être remplacé par un compteur LINKY.

Toutefois, il résulte de l’article L 322-4 du code de l’énergie que :
« Sous réserve des dispositions de l’article L. 324-1, les ouvrages des réseaux publics de distribution, y compris ceux qui, ayant appartenu à Electricité de France, ont fait l'objet d'un transfert au 1er janvier 2005, appartiennent aux collectivités territoriales ou à leurs groupements désignés au IV de l’article L. 2224-31 du code général des collectivités territoriales.

Toutefois, la société gestionnaire du réseau public de distribution, issue de la séparation juridique imposée à Electricité de France par l’article L. 111-57, est propriétaire de la partie des postes de transformation du courant de haute ou très haute tension en moyenne tension qu'elle exploite ».

Ce qui signifie que les compteurs (les anciens comme les nouveaux) appartiennent à la personne publique concédante.

Il faut préciser que cette propriété, d’origine législative, ne peut pas vous être transférée (Cour administrative d’appel de Nancy, 12 mai 2014, n° 13NC01303).

Dès lors, par la présente, je vous remercie de bien vouloir m’apporter la preuve de l’autorisation expresse que vous aura donné la personne publique concédante afin de pouvoir procéder aux changements de ses compteurs.

A défaut de la production d’une telle preuve, vous comprendrez que je ne peux vous laisser procéder à votre intervention sur un équipement qui ne vous appartient pas, sous peine d’engager ma responsabilité.

Par ailleurs, je vous remercie également de me communiquer par écrit la preuve que la domotique présente à mon domicile pourra continuer de fonctionner sans aucune difficulté en présence du CPL dont les radiofréquences de 63,3 KHz et 74 KHz sont prévues en superposition au 50 Hz et que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour que ce dernier n’occasionne aucun dommage en matière de santé et ne porte pas atteinte à la protection de mes données personnelles.

Enfin, il convient que vous m’adressiez une attestation de l’assurance couvrant tous les risques pouvant être causés par les radiofréquences du CPL couplé à un tel compteur.

Dans l’attente de vous lire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Pour information, ces lettres sont centralisées à ERDF, 2,rue de l'industrie, 31140 ST ALBAN

 

N'oubliez pas d'informer votre maire. par lettre simple, et en joignant une copie de votre lettre recommandée. 

Pour cela aussi, ROBIN des TOITS vous propse cette lettre type :

 

M et Mme …...........                        Le ….......................... 2016

Adresse

    à

Monsieur le Maire …............

 

Objet : LRAR pour que la municipalité refuse le déploiement des compteurs communicants.    

 

                Monsieur le Maire, 

 

    Le discours des industriels tente de vous berner.     En effet les informations transmises par EDF/ERDF concernant les compteurs dits intelligents mentent par omission : 

    Les lignes électriques extérieures entre le client et les postes de distribution sont soigneusement éludées. Ces lignes rayonnent les radiofréquences CPL (Courants Porteurs en Ligne) injectées par ERDF dans le circuit de courant électrique domestique qui n'est pas prévu pour cela. 

    Les radiofréquences sont classées dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogènes, par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), comme l'ont été le chlordécone, le plomb, le dioxyde de titane, les vapeurs de diesel, etc. en attendant leur reclassement dans le Groupe 1, cancérogène avéré. 

    Les appareils électroménagers récents sont équipés de puces communicantes pour la domotique et communiquent par CPL. Cette technologie de communication des Courants Porteurs en Ligne (CPL), permet la télécommande à distance de chaque appareil électroménager, pourquoi le compteur LINKY ne les verrait-il pas ? 

    Les installations liées à l'exploitation des fonctions du compteur Linky sont constituées d'un premier niveau de communication entre le compteur Linky et les postes de distribution en utilisant la technologie CPL, et d'un deuxième niveau de communication entre les postes de distribution et le Centre de gestion ERDF en utilisant le réseau de téléphonie mobile GPRS. 

    Les radiofréquences utilisées par la téléphonie mobile sont aussi classées dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogène,cité ci-dessus. 

    Lors des tests Linky, le protocole CPL utilisé, injecté sur le réseau par ERDF, a mis en panne les appareils domotiques en place par interférences avec le CPL pré-existant dans ces mêmes appareils et il y a eu des incendies, concernant les incendies, le risque est majeur. Lors de l’expérimentation des compteurs Linky en France, 7 incendies ont eu lieu. 

    Les compagnies d'assurance mondiales se sont toutes désengagées vis-à-vis des risques liés à l'exposition aux champs électromagnétiques. Aucun citoyen n'est donc couvert par son assurance responsabilité civile pour les pannes ou la détérioration d'appareils exposés à ces champs électromagnétiques. 

    Monsieur le Maire, les Collectivités Locales, étant propriétaires des réseaux de distribution et des compteurs, au nom de votre responsabilité et de votre autorité, pour protéger la santé, la sécurité et la vie privée de vos administrés, interdisez la pollution électromagnétique généralisée par la technologie des Courants Porteurs en Ligne (CPL) sur vos territoires. Certaines communes l'ont déjà fait pourquoi pas la nôtre ? En attendant des études plus approfondies interdisez Linky, Gaspar et autres ! 

 

    Veuillez agréer, Monsieur le Maire nos sincères salutations.

 

Les lettres envoyées, placardez une copie sur votre compteur. Si les ondes ne savent pas lire, la société privée qui doit installer les compteurs le sait. Aussi égare-telle parfois la lettre leur indiquant de ne pas installer ce compteur chez l'usager n'en voulant pas. Alors elle se désolent d'un "oups, c'est ballot, on s'est trompé" de circonstance. Puis facture l'installation à ERDF qui, ne voulant pas mettre l'économie mondiale en péril, paie l'escroquerie. Et le compteur reste car pour faire réinstaller l'ancien, on entendra d'abord "oups, on ne sait pas où on l'a mis" puis en ayant insisté "oups, on l'a détruit par erreur" ... 

La lettre placardée, les "oupsistes" y regardent à deux fois car les associations qui porteront plainte contre cet abus seront  entendues par la justice quand elles demanderont réparation.

 

Martial Auriol.

Date de dernière mise à jour : 19/02/2016