ORGANISONS NOUS ! est le message de cette deuxième journée du FESTIVAL

F2 02La deuxième journée du festival s’est achevée avec le film HOWARD ZINN s’inspirant de l’oeuvre du remarquable historien qu’il fut. Raconter l’histoire des USA en refusant les clichés que l’oligarchie américaine a imposé au monde entier, la relier à l’histoire du mouvement ouvrier international étaient un travail d’envergure indispensable . HOWARD ZINN l’a fait et le film écrit et monté par Daniel MERMET et Olivier AZAM est à la hauteur des ambitions.

F2 01Dans le débat qui a suivi furent abordées les méthodes d’enseignement de l’histoire dans l’école et l’université aujourd’hui, les luttes qui se déroulent actuellement aux USA. Daniel MERMET a insisté sur ce que le film veut dire avant tout : ORGANIZE ! Organisez vous ! C’est le message que ne cessaient de répéter les grandes figures du mouvement ouvrier américain. Ne pas rester seul-e- avec sa colère, sa révolte. Ne pas rester seul-e pour que l’élan vers les autres ne s’achève en désenchantement puis en renoncement aigre.

Une petite contradiction peut-être dans la critique, toute amicale, que Daniel MERMET adressa au mouvement COLIBRI qu’il place à tort en opposition à ORGANISEZ VOUS . COLIBRI est un départ, sans doute une impulsion individuelle de l’élan. Tout acte qui refuse d’amplifier le désastre ultra-libéral, toute action qui refuse de s’inscrire dans l’accumulation perverse du désir est une impulsion vers ce qui va améliorer les relations entre les Humains et avec la nature. la démarche « COLIBRI »  ne peut tenir lieu de politique ; elle est une impulsion parmi d’autres, comme ce festival, par exemple.

 

La journée avait débuté avec le remarquable film de LUCAS BELVAUX : LA RAISON DU PLUS FAIBLE. Au champ des regards de détresse répond le contre champ des machines détruisant les usines. Ils y avaient laissé, pour certains leur santé, pour d'autres leur épouse ; tous leur emploi. Maintenant c'est leur histoire qui se démonte . Tout cela n'a pas été qu'une illusion. 

Pour que les enfants sachent que la souffrance de leurs grand-parents ne sera plus la promesse infernale d'une vie semblable, des visites scolaires sont organisées. Dernières trace humaine dans un chaos que la nature recouvre méthodiquement. F2 04

Tout à été pris à ces hommes ... Mais pas leur dignité.

"Dès qu'on a commencé à gagner un peu plus que pour survivre, ils sont partis" dit l'un des protagonistes. La réappropriation collective des moyens de production laisse la place à l'initiative de quelques oubliés.

Pas de ville rutilante, de banque cossue .... Une rouille gorgée de fric. La rouille du travail, de l’organisation sociale qui s'étiole autour d'une table à couillon, puisque c'est ainsi qu'ils nomment ce jeu. La vie des hommes et des femmes est aux couleurs de l’été liégeois : atmosphère lourde sous des gros nuages gorgés d’eau. Il y a encore du travail …Le salarié y est seul à contrôler des chaînes, à être abruti de chaleur, de bruit et de cadences qui martyrisent les corps et chassent la pensée. La fraternité qui existe se trouve un projet.

Le polar se met en place.

 

F2 05LE CRIME DE M LANGE de Jean RENOIR est une comédie pleine d’énergie comme il s’en produisit sous le Front Populaire. La jubilation qui s’installe  contraste l’oppression du film précédent .. Voilà l’air qui entre joyeusement dans nos poumons comme entre le FRONT POPULAIRE dans la chambre close de la propagande des capitalistes. L’événement déclencheur de l’histoire fait passer la chemise du larbin d’Air France pour un aimable chahut. Que la presse qui appartient à ceux que sert le DRH en chemise, leur collègue en quelque sorte, s’en soit offusquée ; que la soumission du gouvernement VALLS à bêler avec elle ne nous ait plus étonné en dit long sur l’état de complicité qui règne entre ce gouvernement et « les forces de l’argent » .

Ces mêmes forces dont LA LOI DU MARCHE décrit les effets sur la vie quotidienne d’un chercheur d’emploi, interprété par VINCENT LINDON, ont su s’organiser. Elles.  Organiser socialement, administrativement. Politiquement. Elles contrôlent tout et n’offrent comme seule perspective que de devenir son flic privé, à contrôler ses collègues, sans pitié.F2 03

La seule perspective pour survivre est une déshumanisation. La régression terrifiante de l’humanité, le combat violent que ces forces de l’argent mènent contre les LUMIERES est dans l’atmosphère, dans le regard des acteurs, dans les relations de marchandage et de flicage, seules relations autorisées dans une couleur sans couleur.

Les films d’aujourd’hui disent comment bat le coeur d’une société sans coeur.

L’énergie, la couleur, la joie existent dans la puissance fraternelle des relations sociales. Elle est dans le FRONT POUPLAIRE comme dans les listes du PROJET EN COMMUN  pour UN NOUVEAU MONDE que Gérard ONESTA mènera dans les prochaines élections régionales.

Allons chercher l'élan dans la troisième journée et organisons nous .... 

Jean-Claude Zablet

Date de dernière mise à jour : 17/10/2015