LE LINKY : LE COMPTEUR ESPION QUI FAIT LES POCHES.

Répondant à des usagers ( pour lire, cliquer sur :Nous sommes le gibier linky le filetNous sommes le gibier linky le filetqui refusent l’installation du LINKY, les communicants d’ErDF nous en apprennent de belles ! Le compteur LINKY n’a qu’un seul but : faire de chaque usager une cible pour les vendeurs.

CibleActuellement de nombreuses entreprises cherchent à rassembler un maximum d’informations sur les habitudes de consommation, de vie, de loisir, de chacun d’entre nous afin de les monnayer aux plus offrants. C’est ce qu’ils appellent « créer des emplois « modernes ». Pour cela, au lieu de payer des emmerdeurs de téléphone ou des sondeurs de galeries marchandes, ils ont pensé à un outil qui fliquerait nos habitudes : Le Linky . Cette opération d’envergure fait de chacun de nous une cible de marketing. Belle promotion de l’humain !

Les chasseurs nous racontent qu’en nous connaissant mieux, ils pourront mieux nous … « servir ». Pas besoin de traducteur pour comprendre qu’ils cherchent comment nous faire les poches à coup sûr. Le langage est polissé. «Sur une planète plus intelligente, toutes les données sont visibles, et nous pouvons les interpréter pour mieux faire tourner le monde » prétend une pub d’IBM qui est sur le coup . Tout est dit : le monde se résume aux clients potentiels et aux saloperies qu’on pourra leur vendre.

 

La société TERADATA claironne sa fierté d’avoir été choisie par ErDF pour sa capacité à gérer les 2000 milliards (vous avez bien lu !) de « données de détail fraîches » concernent nos usages de l’électricité. Des données fraîches qui permettront la multiplication des coups de téléphone pour vous vendre une ampoule et remplacer les autres qui pourraient tomber en panne dans ….5 ans. 2000 milliards de données fraîches par an, ça en fait des ondes pulsées à différentes fréquences !

Problème : pour gérer toutes ces données, il faudra des gros ordinateurs dévoreurs d’énergie électrique . Les milliards de relevés opérés chaque année par Linky et les montagnes de données à traiter consommeront infiniment plus que tout ce que vous pourrez économiser en obéissant à votre compteur numérique et en éteignant les diodes lumineuses de votre télé, de votre fourneau , de …  de votre réveil !

Dès lors, comment faire confiance à des personnes qui prétendent faire baisser notre consommation et nos factures en dilapidant 20, 30 fois plus d’électricité qu’aujourd’hui. Il faudra bien quelqu’un pour payer ce gigantesque gaspillage d’énergie ! Quelle belle arnaque digne d’un film américain que de faire payer par l’usager sa camisole de consommation ! Car comment peut on imaginer que l’électricité démentielle gaspillée par les chasseurs ne sera pas payée par le gibier ?

 

En allant sur le site dédié à la taxe T.U.R.P.E  http://www.erdf.fr/tarif-dacheminement,  on peut lire que cette taxe servira à « couvrir les coûts engagés par les gestionnaires de réseau ».

Turpe 01

ErDf communique sur la gratuité de la pose de compteurs connectés mais oublie de dire que le gibier en paiera le coût. Plus fort encore : la TURPE servira à « rémunérer les investissements des gestionnaires ». C'est du langage de financier qui signifie qu'une part de cette taxe ira directement dans la poche des actionnaires pour les remercier de nous avoir imposer un compteur dangereux.

On peut lire un peu plus bas que "la tarification est établie en fonction de la puissance souscrite et de l'énergie soutirée". L’énergie soutirée est augmentée artificiellement par un courant réactif qui n’est pas facturé aujourd ‘hui. Cela implique que la puissance deviendra insuffisante … Le changement de puissance nécessitera une augmentation de l’abonnement.

Turpe 02

Mais ce n’est pas fini car il y a « l'horo-saisonnalité : certaines versions tarifaires connaissent des variations de prix selon les saisons, les jours de la semaine et/ou les heures de la journée." Inutile de sortir de polytechnique pour comprendre que l’électricité sera plus chère … quand on en aura le plus besoin : matin, midi et soir !

 

Le LINKY est une véritable escroquerie qui n’a qu’un seul but : espionner les habitudes de vie de chacun en lui faisant payer cet espionnage et en rémunérant le chasseur d’informations .

Quel cynisme ! Nous voici bien loin de l’idée du CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE.  

Les « socialistes » d’agrément libéral ont inventé Le conseil National de la DELINQUANCE ACTIONNARIALE ; il ne réserve les JOURS HEUREUX qu’aux actionnaires !

 

Les citoyen-ne-s de chaque commune doivent inviter les conseils municipaux à débattre publiquement de l’implantation de ces compteurs dont ils peuvent LEGALEMENT interdire l’implantation sur le sol de leurs communes car ils sont propriétaires des réseaux.

 

Jean-Claude Zablet

Date de dernière mise à jour : 01/05/2016