LA REGION EST HORS TAFTA. A QUAND UNE REGION HORS LINKY ?

Le 15 avril 2016 fera date dans en LANGUEDOC ROUSSILLON MIDI PYRENEES : l’assemblée régionale plénière a approuvé que notre région soit hors TAFTA/TTIP. La résolution proposée par le groupe NOUVEAU MONDE a donc été approuvée par une large majorité. Cette décision vient à point pour à la fois dénoncer ce scandaleux traité, élaboré en secret dans les ambassades américaines qui aboutira à la mise sous tutelle étasunienne des pays européens et aussi démontrer que la politique peut ne pas être cette caricature proposée par le gouvernement actuel. 

 

Tafta 02« Cet accord, dont les négociations sont toujours en cours, vise à faciliter les échanges entre les deux ensembles (Europe, Amérique du Nord) en supprimant les obstacles commerciaux, et en créant les conditions d’un marché commun." dit la brochure ...

 

C’est beau comme une plaquette publicitaire…. qui ne dit pas que les règles américaines seront imposées à l’Europe.

Le démantèlement des tarifs douaniers va surtout provoquer l’invasion de produits agricoles américains qui feraient passer l’agriculture industrielle européenne pour saine. C’est dire !

L’harmonisation de la réglementation sociale et environnementale va surtout détruire les droits patiemment et douloureusement conquis par les différents peuples d’Europe. La loi MEDEF-EL KHOMRI ne vise pas autre chose que l’adaptation du code du travail français au désordre libéral européen pour être bientôt soumis aux règles américaines.

SI un état européen s’avisait de prendre des mesures de protection sanitaire, comme par exemple l’interdiction des OGM, l’interdiction  des pesticides cancérigènes, .. celui-ci pourrait être attaqué devant des pseudo-tribunaux nommés par … les entreprises pour entrave au commerce. Imaginons une plainte de MONSANTO contre l’Etat français ; celle-ci serait examinée par des juges nommés par BAYER, par exemple … Ou encore la plainte déposée par la banque Goldman Sax traitée par les juges nommés par la Banque du Luxembourg …. On comprend mieux pourquoi ce traité est discuté dans le dos des peuples par quelques technocrates plus préoccupés de dividendes que de démocratie.

L'intervention du conseiller SERIEYS peut être vue ci-dessous :

 

Pour les raisons énoncées, les conseillers régionaux de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, réunis en séance plénière :

- demandent la diffusion publique immédiate de l’ensemble des éléments des négociations en cours ;

- demandent l’ouverture d’un débat national sur ce projet, impliquant la pleine participation des collectivités territoriales, des organisations socioprofessionnelles et associatives et des citoyen-nes et un moratoire national ;

- refusent toute tentative d’affaiblissement du cadre réglementaire national ou européen en matière d’environnement, de santé, de culture, de protection des travailleurs et des consommateurs, de défense des services publics ;

- mandatent la Présidente de Région pour saisir le gouvernement et les institutions européennes pour exprimer inquiétudes, et oppositions concernant cet accord qui, en l’état, remettrait en cause notre modèle de développement ;

Tafta 01 

Les conseillers NOUVEAU MONDE s’étaient engagés à lutter contre le TAFTA. Ils ont tenu parole. Il est donc possible de vivre la démocratie autrement qu’à travers des menaces de 49-3, ou des refus de débat ( souvenons nous de SIvens et aujourd’hui des compteurs connectés).

Il est possible de dégager des majorités républicaines et de progrès sur des sujets précis. Le mérite en revient à NOUVEAU MONDE d’avoir su agir en ce sens et au groupe majoritaire qui vient de se rappeler qu’être de gauche c’ést avant tout agir pour l’intérêt général.

Puisque la mécanique se met en marche, la Région pourrait aussi s'emparer du dossier des compteurs connectés et virer le LINKY et autre saloperie de son territoire. 

 

Jean-Claude Zablet

Date de dernière mise à jour : 04/05/2016