SCIENCE UNIVERSELLE ET TECHNOLOGIE INSOUMISE

La récente publication par le collectif ROBIN des TOITS d'une note d'ErDF (on peut la lire en cliquant ici : CE QU'ErDF ECRIT EN INTERNE ET NE DIT PAS DANS SA COMMUNICATION) dans laquelle était clairement énoncée la stratégie d'implantation des compteurs connectés LINKY ou AMM met un terme à la chanson «les compteurs connectés … sont l'intérêt des usagers ».

Tout compteur connecté d'électricité, de gaz ou d'eau vise deux buts : connaître les habitudes de consommation du foyer pour vendre l'énergie plus chère en modifiant les tarifs selon les heures de la journée, et relancer artificiellement la consommation d'appareils ménagers en rendant obsolètes  ceux que nous possédons aujourd'hui. L'impact de ces deux ojectifs sur la santé est totalement ignoré. 

 

Il n'est pas étonnant de retrouver  les municipalités dirigées par les « socialistes" et associés et celles dirigées par « les Républicains et associés » sur la même position dans la promotion d'implantation de ces compteurs.Ci 160318 01

Les socialistes croient que le marché est si puissant que désormais tous doivent se plier à sa loi. Ils admettent pour définitif que les emplois soient livrés à la précarité et la richesse aux actionnaires. Nationalement cela donne la stupéfiante régression civile ( déchéance de nationalité), écologique ( prolongement possible des centrales nucléaires) et sociale ( code El Khomri). 

Localement les municipalités « socialistes et associés » prennent des décisions confuses dans lesquelles le terme «progrès» recouvre d'une manière générique toute évolution technologique. La municipalité communiste de St Benoît de Carmaux évolue dans la même confusion.

Leur promet-on l'eden connecté qu'ils construisent aussitôt une église sans même vérifier s'il s'agit d'une blague ou d'un canular. 

Partout, cela se fait au nom du progrès. Les uns subliment la diminution des coûts par suppression d'emplois, les autres se contentent de la préservation de l'emploi pendant quelque temps encore. Les emplois seront de fait supprimés dès le déploiement des compteurs suffisamment réalisé et le prix des factures augmentera par la multiplication des index de consommation ( tarifs différents selon la période de la journée). … 

 

Einstein scienceLe progrès scientifique est inhérent à l'espèce Homo Sapiens. L’évolution des connaissances permet l'avancée du progrès. Les technologies qui adaptent l'évolution des connaissances à notre quotidien ne peuvent être abandonnées au marché. La politique, c'est à dire l'organisation consciente des populations, doit réfléchir à l'apport de chaque technologie aux individus, à la société, à la nature. S'il ne peut y avoir de limite à la recherche qui a besoin de crédits et de désintéressement de production, les technologies qui sont le fruit de ces recherches doivent être débattues et soumises à l'approbation du peuple. Ce ne peut donc être le marché qui régit ces flux car l'unique philosophie du marché est de dégager le maximum des profits en un minimum de temps à répartir entre un petit nombre de privilégié-e-s, actionnaires. La qualité de la vie des gens est toujours ontologiquement ignorée par le marché . Elle n'apparaît que si elle devient source de profit. La loi de l'offre et de la demande qui est la loi des marchés est fondamentalement contraire au social et à l'écologie.

 

Il revient donc à la représentation que s'est choisie le peuple de débattre et comprendre les avantages et les inconvénients d'une technologie. Une majorité se dégagera qui prendra les décisions qui engageront sa responsabilité  mais aussi l'impact que cela aura sur la vie des citoyen-ne-s. 

La décision, parmi de nombreuses autres, qui fut prise par le Conseil National de la Résistance, de  nationaliser les productions  d'énergie électrique et de gaz ainsi que les industries stratégiques pour le pays,  a permis à chacun de bénéficier du progrès. Y compris les industriels . L'équipement des logements  d' appareils ménagers a permis au marché des débouchés pour des produits dont l'utilité apparut à une  immense majorité de nos concitoyen-ne-s. 

La volonté de dissoudre le peuple en une masse de consommateurs est devenue le credo des libéraux de droite comme du P »S » et associés. 

Les marxistes ont coutume de dire que l'idéologie du peuple est celle de la classe dominante.... Sans doute faut il considérer cette affirmation comme  le résultat d’une analyse de faits historiques et non comme une adhésion à ce constat. Il y a encore peu, personne n’aurait osé imaginer les « socialistes » issus des milieux ouvriers et intellectuels de progrès, se vautrer ainsi dans le libéralisme. Souhaitons que la contagion n’ait pas gagné son allié carmausin, le PCF.Ci 160318 2

C’est pourquoi l’étonnante adhésion de la mairie communiste de St Benoît de Carmaux à la pose des compteurs connectés, sans aucun recul, sans aucune analyse des raisons de ce soudain changement, pose question.  En ignorant, volontairement, ou non, que la mise en place généralisée de ces compteurs amènera une seconde phase de connection de tous ces compteurs via des systèmes d’ondes, dont les dernières études sanitaires reconnaissent officiellement l’impact négatif sur le sommeil, (c’est un début !)  elle a ouvert un nouveau chemin à la toile financière. Il est devenu évident que cette implantation n’est pas faite dans l’intérêt des usagers mais pour assurer des profits. Les seules victimes de ce système seront les usagers. Plus les familles seront en difficulté financière, plus elles subiront les différents tarifs que permettra la mise en place généralisée de ces compteurs.

 

Tant d’aveuglement ne peut qu’ inciter à se poser la question de la complicité. Si cela s’avérait, le peuple perdrait un nouveau point d’appui. Chacun sait que le désespoir peut mener au pire.

L’insoumission au processus financier, déguisé sous les traits de l’intérêt général et agitant le hochet d’un progrès technologique contraire aux intérêts des humains est de première nécessité. Le rassemblement des forces citoyennes, sociales et écologiques doit s’opérer hors des chapelles partisanes qui mènent jour après jour à l’impasse politique sous l’oeil goguenard de la finance.

 

« Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » … Il n’est pire éclaireur de l’extrémisme haineux que celui qui prétend le combattre en détruisant le code du travail et les emplois. Les apprentis sorciers qui ne protègent pas les populations en permettant l’implantation des compteurs connectés  et en favorisant une augmentation généralisée des tarifs de l’énergie renforcent ce danger.

 

Jean-Claude Zablet.

Date de dernière mise à jour : 18/03/2016