AU MINISTERE DE LA MICROSOFT NATIONALE

La ministre sociale libérale, Mme VALAUD BELKACEM  n'a pas oublié son recrutement aux "Young Leaders"  qui la forma au renforcement des liens entre la France et les USA. Ce programme franco-américain est chargé de  renifler les trentenaires les plus disposés à une collaboration efficace entre les deux pays.

Scg young leader 2C'est en 1981 que ce programme d’échanges et de rencontres entre jeunes "leaders potentiels" français et américains. a vu le jour. Depuis, chaque année, 20 Français-es sont sélectionné-e-s en fonction de la probabilité qu'ils joueront un jour un rôle prédominant dans la politique, les médias, les affaires. Cette formation se déroule sur deux ans et quand on lit la liste non exhaustive de celles et ceux qui ont bénéficié, on constate qu'en fait de formation cela ressemble à de l'embrigadement libéral.

Dans les médias : Emmanuel CHAIN ( journaliste), Jérome CLEMENT ( président d'ARTE), Jean-Marie COLOMBANI, Mathieu CROISSANDEAU ( Rédacteur che adjoint au NOUVEL OBSERVATEUR), Bernard GUETTA ( FRANCE INTER), Laurent JOFFRIN (patron de LIBERATION), Erik Izraelewicz (directeur du Monde), Sylvie KAUFFMANN ( Le MONDE), Yves de KERDREL ( LE FIGARO) Olivier NORA (1995, président des Éditions Fayard) Christine OCKRENT ( journaliste), Denis OLIVENNES (président d'Europe 1), Pascal RICHE (co-fondateur de Rue89)

Chez les politiques : François HOLLANDE, Nicolas SARKOZY, Emmanuel MACRON (ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique), Arnaud MONTEBOURG (ancien ministre de l'Économie)Pierre MOSCOVICI (ministre de l'Économie et des Finances), Bruno LE ROUX (député depuis 1997 et président du groupe socialiste à l'Assemblée depuis 2012), Marisol TOURAINE (ministre des Affaires sociales et de la Santé), Najat VALLAUD-BELKACEM (ministre de l'Education), Stéphane ISRAEL (directeur de cabinet d'Arnaud Montebourg puis PDG d'Arianespace), François LEOTARD (ancien ministre de la Défense), Jacques TOUBON (député UMP Alain MINC (1981, conseiller politique, économiste) , Aquilino MORELLE (1998, ancien conseiller politique au cabinet du président de la République François Hollande). On y trouve plus les noms de gens qui ont adhéré au P"S" que chez "Les Républicains". Sans doute ceci explique t-il cela : la dérive du P"S" vers la droite.

Les "formateurs" ne sont pas des philanthropes ; ils attendent un retour sur investissement. Gageons qu'ils ne sont pas déçus ! Les actuels ministres de la santé et de l'éducation ne le sont pas par hasard. Quoi de plus anti libéral qu'un service public performant ? Les "formé-e-s" de l'amitié franco-libérale appliquent ainsi les principes de leur formatage. Un service public ayant les moyens humains et financiers pour remplir sa mission au service de tous, sans discrimination de portefeuille voilà qui leur déplaît. Leur boulot sera donc de saper les fondements de cette mission.

Privatiser les soins et l'école en vidant de sens le service au public pour faire un système à deux vitesses : l'édifiant scolaire et le performant sanitaire seront payants et profitables ; le service public sera minimum ou inexistant (le célèbre choix libéral !). Pour la santé, les politiques se sont inspiré du principe de gouvernance de l'Europe : installer des structures et nommer des comptables qui serviront de fusibles au cas où le sursaut du peuple amènerait J-L Mélenchon au pouvoir. Chacun reconnaît l'ARS qui supprime les hôpitaux de proximité, déplace les urgences à une heure du lieu d'habitation, permet la désorganisation de la médecine généraliste en raréfiant les cabinets et les heures de consultation.

Belkacem microsftC'est maintenant le tour de l'éducation. Déjà Peillon avait supprimé des heures de cours, dans le primaire, par des heures d'animation sans direction et sans moyen. Même si c'est sympa de jouer avec un ballon, ca ne peut être que complémentaire aux apprentissages scolaires et non en tenir lieu. Mais il est vrai qu'aux USA, certains étudiants sont recrutés sur leurs performances sportives. Maintenant, voici le collège. L'horaire hebdomadaire d'un élève diminue. Les saupoudrages se multiplient. Un-e collégien-ne qui changerait de collège en cours de scolarité peut ne pas retrouver les mêmes enseignements ( l'allemand commencé ici est italien là-bas ; le latin dans ce collège, l'astronomie dans un autre ....). Mme VALLAUD BELKACEM a attaqué l'éducation avec une pioche, la fractionnant en petits morceaux  qui compliquent formation, orientation et au final, qualification. Pas besoin d'être diplomé pour être "embauché" chez UBER !

Des individus isolés, un service morcelé mais un prestataire commun : MICROSOFT ! Si aucun enfant n'est certain de trouver une continuité de formation en changeant de collège, il est certain en revanche de retrouver les produits payants de MICROSOFT. Big brother vous fait les poches en occupant votre cerveau. Et c'est une ministre du parti ex-socialiste qui est  à la manoeuvre d'ubérisation de l'enseignement. Une "YOUNG LEADER" au travail de destruction de la République des Humains au profit de la démocratie du commerce :" tu crèves ou tu paies", "tu lâches la tune ou on te fait les poches" .

De là à imaginer les futurs profs en revendeurs de produits microsft dont ils assureront l'après-vente , il n'y a qu'un pas de retard sur Uber qui le prépare déjà. La signature des contrats a eu lieu en novembre 2015.

Si l'apport de l'outil informatique dans la formation contemporaine est indéniablement bénéfique, il peut et doit se faire avec des logiciels libres et gratuits qui existent ! La convention signée entre Mme VALLAUD BELKACEM et MICROSOFT est un coup de poignard dans le dos de l'école. Pour chaque ordinateur acheté, Microsoft reçoit une petite centaine d'euros ( licence) pour un produit totalement inutile qui organise le fonctionnement de la machine (windows). Ensuite chaque école, collège, lycée achètrera les produits microsoft ; les élèves, pour travailler chez eux, devront faire de même. La rente des actionnaires de microsoft est assurée par le ponctionnement de l'argent public et celui des familles. 

Mme VALLAUD BELKACEM, comme Mme TOURAINE, comme M MACRON, comme M HOLLANDE appliquent sans état d'âme ce que les financiers  leur ont dit de faire. Après avoir été des "YOUNG LEADERS" les voici devenus  des "MINISTRES ENFUMEURS". Personne ne s'étonnera de les voir sauter de joie  quand ils voient le TAFTA, ce traité préparé en secret dans les ambassades américaines, avancer jour après jour pour livrer les peuples d'Europe aux multinationales qui feront la loi. Le 3 février 2016, son équivalent dans le Pacifique a été révélé. Les 12 états concernés n'auront plus qu'à ratifier en méprisant leur peuple.

Alors le monde aura un ministre de l'éducation : Microsoft ,  Bayer sera le ministre de la santé ; Monsanto ministre de l'alimentation ; Véolia, ministre de l'eau ; les MEDEF , ministres de la justice .

Le plus terrifiant : ce n'est ni de la caricature, ni du mauvais humour. C'est ce qui se prépare .

L'alternative sociale et écologique est plus que jamais le chemin de la libération des forces de l'argent.

Parce qu'elle est la République sociale chère à Jaurès.

 

Martial Auriol.

 

 

 

 

.

 

Date de dernière mise à jour : 08/02/2016