5 JUILLET : PAS DE LOI EL KHOMRI ICI !

Maintenant que la droite sénatoriale a apporté un peu de contraste réactionnaire à la loi rétrograde des « socialistes », on voit ces derniers communiquer sur des « ultimes concessions gouvernementales » accordées aux frondeurs pour acheter leur soumission.

Ce que les salariés et le peuple ont compris de cette loi El KHOMRI, c’est que l’accord de branche, négocié par les syndicats POUR TOUS LES SALARIES, pouvait être légalement ignoré dans chaque entreprise. Les fanatiques ultra libéraux qui ont mis le grappin sur l’Europe, la veulent à leur botte : soumise. Rien de tel que des « socialistes » pour  outiller leur fanstasme.

5 juilletPour préserver une apparence démocratique et éviter d’avoir recours au calamiteux 49-3, les « soumicialistes » tentent d’acheter les « frondocialistes » en glissant le « compte pénibilité » dans l’accord de branche ne pouvant être modifié par un accord d’entreprise. 

Pendant ce temps, le MEDEF meugle sur les ondes que ce compte étant trop compliqué à mettre en place par le génie patronal, il serait ignorer. «  Nous ne savons pas faire » répète en boucle Pierre Gattaz. 

Le gouvernement « soumicialiste »négocie donc un compte QUI NE SERA PAS MIS EN PLACE par le patronat.

Difficile de faire mieux en foutage de gueule !

 

Pendant qu’il amuse les journalistes consentants, ceux-ci n’ont plus le temps de rappeler que le temps de travail, le temps de pause et d’habillage, le dépassement de la durée quotidienne (jusqu’à 12heures !) et hebdomadaire (jusqu’à 46h) ,la rémunération des heures supplémentaires , les congés payés ( qui peuvent perte annulés dans les 48h) échappent à toutes règles.

Deux entreprises d’un même groupe auront des semaines de travail différentes et des rémunérations différentes. Celle-ci tournera à 46 heures hebdomadaires avec des heures sup à pas cher tandis que dans celle la, les salariés chômeront avant d’être licenciés…..

Tout ça pour permettre des bénéfices démesurés à quelques uns en plongeant les peuples d’Europe dans la compétition imbécile et la souffrance. Résister, ne pas se soumettre à cette ignominie est le devoir de chaque Républicain.

Questionné par les sondages, le peuple de France est résolument insoumis à cette dérive libérale portée, entre autre, par la loi El Khomri.

 

Le 5 JUILLET, les vacanciers viendront renforcer la mobilisation contre cette saloperie de loi qui déséquilibre l’organisation du travail de 12H à 14H , à ALBI, PLACE DU VIGAN.

 

Martial Auriol